Insomnie et stress : voici quelques conseils

Insomnie et stress : voici quelques conseils

9 novembre 2020 0 Par Sarah

Beaucoup de personnes sous l’influence de la situation négative dans le monde, ont fait la connaissance d’un nouveau “ami” désagréable – l’insomnie.

Si une personne se trouve dans une situation de stress, elle reçoit un signal au cerveau et lance de l’adrénaline dans le sang. En conséquence, le rythme cardiaque augmente et la personne nerveuse ne peut pas s’endormir pendant longtemps. Les troubles du sommeil ne sont considérés comme dangereux que s’ils se produisent systématiquement, pendant un certain temps.

Vous devez vous préoccuper de votre état émotionnel si :

  • vous faites souvent des cauchemars ;
  • le processus d’endormissement dure plus d’une demi-heure ;
  • le rêve est superficiel, on peut entendre tout ce qui se passe autour de soi ;
  • vous vous réveillez brusquement et souvent.

Le nombre d’heures de sommeil est propre à chacun. Une croyance répandue veut qu’une personne ait besoin d’environ 8 heures de sommeil pour se rétablir complètement. Pendant ce temps, toutes les étapes du sommeil se succèdent et le corps est saturé de force et d’oxygène. Mais en fait, de nombreuses personnes ont besoin de 5 à 6 heures de sommeil, si le sommeil est profond et fort.

Après une nuit sans sommeil, la personne commence la journée déjà épuisée. Attention, coordination, humeur – tout est réduit. Si elle dure un certain temps, commence un trouble métabolique, un système cardiovasculaire qui fonctionne mal, le risque de nombreuses maladies graves augmente. L’immunité diminue et il y a d’autres changements désagréables.

Les rituels pour aller se coucher

Il est donc très important de prévenir le manque chronique de sommeil dans une situation de stress. Voici quelques conseils simples pour retrouver le sommeil.

    • veillez à bien ventiler la pièce ;
    • prendre une douche ou un bain chaud une demi-heure avant de dormir ;
    • faire une promenade le soir, si possible ;
    • essayez de vous coucher avant minuit ;
    • ne pas manger avant 20 heures. Essayez d’éviter la nourriture grasse et épicée lorsque vous le faites.

Avant de vous endormir, remémorez les bons moments de la journée dans votre esprit. Forcément ils ont dû y avoir mais vous ne les avez peut-être pas remarqués. Peut-être que quelqu’un vous a dit des mots gentils ou vous a aidé, ou que vous avez vu quelque chose de beau, ou un sourire que l’enfant vous a fait involontairement ou que le dîner était particulièrement savoureux. Bref, pensez à ces beaux moments…

Comment bien organiser son lieu de couchage

Des scientifiques de la Harvard University Sleep School ont montré que la lumière bleue d’un téléphone, d’une tablette, etc. perturbait la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Par conséquent, avant d’aller au lit, il n’est pas recommandé de regarder l’écran du téléphone, mais il est préférable de lire un livre.

La mélatonine est produite par notre corps dans l’obscurité. Pour les résidents des mégalopoles, où la lumière constante des lanternes, des voitures et des enseignes rendent difficile la concentration sur le repos nocturne, un masque de sommeil peut être recommandé. Même la plus petite source de lumière d’un lampadaire pénètre dans la rétine de l’œil et, au lieu de se reposer, le cerveau commence à analyser les informations entrantes, travaillant inconsciemment toute la nuit.

Surveillez la température dans la pièce ! La température optimale pour dormir se situe entre 15,5 et 20 degrés Celsius.

insomnie

Pendant le sommeil, la température corporelle chute à son niveau le plus bas en 24 heures. Plus la pièce est fraîche, plus la baisse de température naturelle sera favorable.

Et, bien sûr, surveillez l’hygiène du lit et ce sur quoi vous dormez en effet, la colonne vertébrale humaine est la base, le noyau du corps humain. Le rythme de la vie moderne, les charges, les stress créent un terrain très favorable pour perturber l’activité du système musculo-squelettique. Et cela, à son tour, contribue à l’apparition de divers maux : fatigue chronique, maux de tête, douleurs dans le cou, le dos, le bas du dos.

Par conséquent, il est important de choisir le bon matelas orthopédique pour vous-même, car il garantit non seulement un sommeil sain, mais également la prévention de diverses maladies du système musculo-squelettique. Idéalement, choisir un matelas Tempur qui permet d’épouser la forme de votre corps, le soutenir si nécessaire et ne pas exercer de contre-pression sur les parties saillantes du corps, les tissus mous, les vaisseaux sanguins et les articulations. Choisir aussi des oreillers de haute qualité, un environnement harmonieux dans la chambre à coucher contribuent beaucoup à un sommeil rapide et tranquille.